top of page
Rechercher

4ème : Gagner en confiance pour oser te montrer et asseoir ta notoriété.

Maintenant que tu as un projet cohérent et aligné avec tes valeurs, passons à la toute dernière étape : Gagner en confiance pour oser te montrer et asseoir ta notoriété.


Quel est le problème ?


Quand on devient sophrologue, on devient aussi un entrepreneur et il est donc indispensable de te faire connaître de façon à accompagner le plus de clients possible.

Si tu n’oses pas te montrer et parler de tes prestations, ton activité risque de péricliter.

Car ne pas mettre en valeur ton travail va nuire au bon développement de ton activité.


Alors comment faire ?


Il est important de créer une connexion avec tes futurs clients.

Si tu as une appétence pour les outils digitaux et les réseaux sociaux, tu vas pouvoir aller te connecter en répondant à des commentaires sous tes posts, en invitant tes contacts en message privé à échanger par exemple.


L’idée c’est de communiquer avec tes futurs clients de façon douce et naturelle.


Et si tu as l’impression de perdre ton temps dès que tu es sur les réseaux, alors, organise ta prospection localement.

Tu peux par exemple : 

  • faire des portes ouvertes dans ton espace professionnel

  • organiser des évènements dans ta commune avec d’autres partenaires (journée du sommeil, du souffle, des DYS, octobre rose ...)

  • animer des conférences-ateliers et échanges avec les participants (et ne pas oublier de récupérer leur adresse mail !)


Voilà, tu ne t’es pas formée pendant 2 ans pour rester dans ton coin à te demander si tu ne vas pas devoir reprendre un boulot alimentaire !


Tu as choisi d’aider les autres, alors vas-y, fait ta part : apporte ta contribution au monde en montrant tes services, car oui vendre tes services c’est aider quelqu’un.


Si cet article t’as chatouillé, alors viens m’en parler et on va lever tes obstacles, tes freins et fausses croyances !. Clique ici pour voir mes disponibilités



Allez, il est temps d’aller prendre l’air !


Je te dis à très vite.


Sophie.



7 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page